- EN ROUTE VERS KANCHANABURI: Nakhon Pathom, Phrasat Muang Sing

Publié le par cornaton frédéric


 

 

 

  

 LUNDI 19 FEVRIER

EN ROUTE VERS KANCHANABURI

Wat Nakhon Pathom 4h de Visite avec déjeuner sur place

 

Nakhon.pngAujourd’hui, nous quittons Bangkok pour trois jours, nous nous rendons à Kanchanaburi. On peut y aller en bus ou en train, après avoir longtemps hésité, nous décidons d’y aller en train avec un arrêt à Nakhon Pathom. Gare de Hua Lamphong, départ prévu à 9h20 (le train est parti avec 30mn de retard) pour 1h15 de train vers l’est de la capitale, 40 bath par personne. 
          Le train en Thaïlande, c’est vraiment pas comme en France, si en France on peut le considérer comme un véhicule prioritaire, en Thaïlande c’est lui qui laisse la priorité, lorsque l’on arrive dans une grande intersection le train s’arrête pour laisser passer les automobilistes, d’où la nécessité de prévoir large sue les horaires.
           Arrivés à la gare de Nakhon Pathom (1), ce n’est pas difficile de trouver la direction du chedi, il apparaît, là, face à nous, il est énorme, monstrueux, il domine la ville comme un géant. Nous nous y sommes rendus pendant le food festival de Nakhon Pathom, partout au pied du monument, des restaurants, des stands, où l’on vend toutes sortes de nourriture, des tables, des chaises, des odeurs, de la fumée, du bruit, des couleurs, là des fruits, là des volailles laquées, ici une vieille dame prépare des petits desserts, partout, autour de nous c’est l’agitation et pour nous une chose est sûre, on ne mourra pas de faim ce midi, on en oublierait presque que l’on est venu là pour voir le plus grand chedi du monde (3). Près de lui c’est toujours la même ferveur, les Thaïlandais se prosternent au pied d’un boudha debout. Nous faisons le tour, par la terrasse, à la recherche d’ombre, ici c’est la canicule, c’est probablement la journée la plus chaude depuis le début de notre séjour.
           Personnellement j’aime beaucoup ce monument, il y a toujours une grande animation autour et sa masse rose sur un fond de ciel bleu en fait un lieu unique. Nous déjeunons sur place près d’un ventilateur, puis c’est l’heure pour nous de reprendre le train, en laissant derrière nous l’extraordinaire chedi aux tuiles roses, direction Kanchanaburi. Nous avons repris le train.

 

 

(3)

P1000400.JPG(3)

DSC00006.JPG

La galerie autour du Chedi              Un stand du food festival

                  Nous arrivons un peu tard à Kanchanaburi, et nous nous rendons tout de suite vers notre guest house, le sugar cane II. Nos premiers pas dans Kanchanaburi ne sont pas très réjouissants, la ville semble un peut triste et peu accueillante. Sur la route qui longe la rivière Kwaï on passe devant des petits gogos bars pas très attirants. On croise beaucoup de location de vélo, il semble que se soit une solution agréable pour se déplacer dans la ville. Nous sommes arrivés au sugar cane II, un guest house recommandé dans de nombreux guides. On peut y louer des petits bungalows ou des chambres sur une barge flottante. Nous avions réservé deux chambres sur les barges. L’accueil est agréable et on nous conduit vers nos chambres, elles sont climatisées, ventilées, propres avec une petite salle de bain, le tout relativement basic ? bien, pour une courte halte. Dans le jardin, une terrasse couverte permet de dîner près de la rivière et c’est aussi là que l’on peut prendre son petit déjeuner.

 

DSC00035.JPG
Les petits bungalows sur barge
DSC00117.JPG
Une chambres avec clim et douche

Le soir, nous avons fait une promenade à pied jusqu’au restaurant Schluck. Le restaurant est assez sympa, moderne, on a dîné dehors, quelques tables dans un jardinet devant l’entrée du restaurant près d’un petit bassin. Bonne cuisine, bien servis avec des plats pas trop chers. 

MARDI 20 FEVRIER  






S'y déplacer ? - A pied ? Possible
                       - En deux ? Bonne idée
                       - En taxis ? Pas trouvé
                              - En Songhtaw ? Pas partout

Ce matin après un petit déjeuner sur la terrasse du Sugar cane II sur les bords de la rivière Kwai, nous avons rendez vous avec un chauffeur de songthaw pour faire une visite des environs.

Le chauffeur est à l’heure et nous montons tous ensemble à l’arrière du véhicule. Pas besoin de clim, les deux rangées de sièges sont largement aérées, pas de musique non plus, il aurait fallut deux fois cents watt tellement le moteur fait de bruit et vue l’état global, ça sent le recalage dans le contrôle technique.



DSC00037-copie-1.JPG


Phrasat Muang Sing 1h30 de visite 50 baths/pers

plus 30 baths pour la voiture

 

             Nous nous dirigeons vers l’ouest de la ville, pour découvrir le site de Phrasat Muang Sing. Ce parc historique était pour nous la première rencontre avec les vieux temples de style Khmer. Le parc n’est pas grand et une petite heure suffit pour en faire tout le tour à pied, des grands arbres apportent un peu d’ombre et on n’est pas dérangé par les visiteurs. Près du parking un musée présente des statues, des objets et des photos du site. En ressortant on peut aller visiter les temples. 
             On nous en annonce quatre, dont un où il ne reste qu’un tas de pierre d’où il faut avoir beaucoup d’imagination pour imaginer ce que fût la construction. Sur le deuxième les pierres sont empilées, mais là encore pas de quoi s’émerveiller. Sur le troisième l’édifice prend du volume et de la hauteur, on peut monter les escaliers pour mieux comprendre la construction. Puis il y a Phrasat Muang Sing, celui que l’on voit le plus puisqu’il a conservé un prang encore intacte qui abrite une statue. Une galerie percée par quatre portes entoure le prang. C’est de loin le mieux préservé du site.

 

DSC00051.JPG

DSC00041.JPG

P1000426.JPG

P1000418.JPG


Au sud du parc le long de la rivière, des fouilles ont mis à jour une fosse dans laquelle ont été découverts deux squelettes de l’époque préhistorique. Ce site n’est pas incontournable, mais il est unique dans ce secteur de la Thaïlande, et puis cela peut être un premier pas vers la découverte des sites Khmer.

Vous cherchez d'autres articles sur Kanchanaburi ? 
- KANCHANABURI: Les élephants, Wat Tham Sua, Wat Tham Kaeo
- KANCHANABURI: Chutes d'Erawan

Publié dans voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article