- EN ROUTE VERS CHIANG MAI: Wat Phra Bouddha Bath, Phisanulok

Publié le par cornaton frédéric


VENDREDI 24 FEVRIER


Wat Phra Bouddha Bath (durée ½ journée)  

De notre précédent voyage en Thaïlande, nous avions gardé un excellent souvenir de Wat Phra Bouddha Bath, à notre grande surprise les tours opérateurs aujourd’hui ne mentionnent pas la visite de ce temple sur leur catalogue. Nous ne voulions pas monter vers Chiang Mai sans faire un détour par ce site. Le matin à 7h00 nous avons pris le train à la gare de Lua Lomphong en direction de Lopburi, arrivé 10h00. Lopburi c’est la ville de Thaïlande réputée  pour ses temples et ses singes. Des singes il y en a partout dans la ville, ils grimpent sur les poteaux, rentrent dans les habitations, prennent les transports... Ayez un comportement normal et évitez de les attirer. En sortant de la gare, nous sommes allés directement vers le Prang Sam Yod à la recherche d’un bus pour nous déposer à la gare routière. Comme à chaque fois que des touristes arrivent à la gare routière on vient nous demander quelle direction nous souhaitons prendre et on nous dirige directement vers le point de départ. 
          Il faut prendre la direction de Saraburi et le Wat Phra Bouddha Bath se trouve près de la route à environ 15 Km. Depuis l’arrêt il est possible d’aller au temple à pied, mais sous la chaleur nous avons préféré prendre un  touk-touk. A notre arrivée au temple nous avons une nouvelle fois apprécié l’ambiance, de nombreux Thaïlandais, le son des cloches qui teintent, la musique… En haut d’un grand escalier blanc, sur une terrasse de marbre, un magnifique mondop de 37 m de haut au toit vert et or richement décoré, abrite une empreinte de pied de Bouddha. L’intérieur du mondop est également très joli avec ses murs rouge et or. Au centre, l’empreinte aux dimensions impressionnantes 1m50 de long pour 53 cm de large entouré d’un tapis de 420 kg est un des centres de pèlerinage le plus important de Thaïlande. On y vient de tout le pays, pour y coller des feuilles d’or ou pour y déposer des baths et des colliers de fleurs. La terrasse est entourée d’une rangée de cent cloches de bronze, que les fidèles frappent avec des morceaux de bois afin d’attirer l’attention des gardiens du bouddhisme. On peut monter vers le haut de la colline pour découvrir d’autres sanctuaires.


P1000800.JPG 
Vous entrez au Wat Phra Bouddha Bath

DSC00121.JPG


C'est ce Mandop qui renferme une empreinte du pied de Bouddha

DSC00097-copie-1.JPG 
Des longues rangées de cloches tout autour du temple


DSC00101.JPG
Il faut frapper sur les cloches


DSC00114.JPG 
L'empreinte du pied de Bouddha

DSC00123.JPG


DSC00124.JPG

Ce jour là en repartant, au pied du temple, nous avons eu la chance de profiter d’une procession avec fanfare, chars et des danseuses Thaïlandaises en costumes traditionnels. Nous avons laissé le défilé bruyant s’enfoncer à travers les rues de la ville. Nous avons repris le bus pour retourner à Lopburi, où nous avions l’intention de visiter les monuments devant lesquels nous étions passés rapidement. Mais nous ne voulions pas arriver trop tard à Phitsanulok et nous avons préféré prendre le car de 12h30, plutôt que de reprendre le train, qui passe à 17h18. Donc de Lopburi, nous ne nous contentons que d’un petit passage. Pour nous ce n’est pas un problème, d’autres sites comparables nous attendent durant la suite du voyage et puis franchement, à mon avis, Lopburi n’est pas indispensable.

Au départ, le car ne nous semblait pas en excellent état et le voyage allait nous confirmer cette étrange impression. En milieu de parcours, une panne de clim a transformé l’habitacle en fournaise et nous avons du faire une halte d’une heure à Nakhon Sawan dans un garage pour faire une réparation.

A l’arrivée à la gare routière de Phitsanulok, nous avons marché un petit quart d’heure en direction de Sukhothai, jusqu’à l’hôtel Topland, où nous avions réservé. A Phitsanulok les moyens de transport en commun sont rares surtout à l’heure ou nous sommes arrivés.

Phitsanulok n’est pas une ville où nous avions prévu véritablement de visite. C’est juste un endroit où nous souhaitions faire une halte, ne sachant pas si nous pouvions nous rendre tard le soir jusqu’à Sukhothai. Nous avons dîné à l’hôtel par commodité dans le restaurant qui propose un buffet international. Le buffet n’est pas extraordinaire, mais il permet de goûter un peu à toute sorte de cuisine. L’hôtel dispose de chambre classique, pas très grande, au décor un peu rustique, propre, avec une belle salle de bain. Demandez de préférence une chambre qui donne sur le temple, elles sont plus calmes, à l'entrée de l'hotel un orchestre joue de la musique jusque tard dans la nuit et dans les chambres côté rue on l'entend.
 

DSC00092-1.JPG

DSC00093-1.JPG

Commenter cet article